»

août 05

Le chignon des québécoises

C’était le soir dans le métro de Montréal, à rentrer fatigué d’une journée harassante à parcourir les rues en quête d’un bar où étancher ma soif et mes désillusions.

Assis sur le fauteuil pour handicapé, à maintenir la bravade d’un sourire narquois, en face d’un cul-de jatte qui se déhanchait sur une jambe avec ses béquilles branlantes. Il avait le pied léger à se rattraper ainsi au poteau de la rame, sans tomber une seule fois. C’était d’ailleurs le seul bémol à mon amusement.

C’est alors qu’elle m’apparut, de dos, il faut en convenir, la beauté fatale ? Elle avait la religieuse qui dépassait et la chouquette de poser dignement sur cette masse de cheveux étranglés par l’élastique…

chingon-final-420

Exemple de chouquette posée sur sa religieuse… au café, vu la couleur de cheveux.

RELIGIEUSE-AU-CAFE

Et voici une image de la pâtisserie pour comparaison…

 

En gros, c’est ainsi, dans un certain style, que j’aurais décrit cette vision de chignon – n’en déplaise au chantre de l’anti-répétition, mais je compte réutiliser ce mot à chaque tournant ! – Mais pas n’importe quel type de chignon, celui qui leur fait s’attacher les cheveux sur le dessus, comme un beau champignon ! Ce n’est pas un reproche, mais une constatation !

A bien y penser, est-ce forcément un « mâle« ? Car pour travailler, la femme a besoin d’y voir clair et pour cela de les porter en arrière, dégager le visage de tout aspect capillaire ! Les hommes – standardisés j’entends – n’ont jamais eu ce problème ! Le cheveux court serait une solution ! Ce n’est pas un reproche, mais une constatation !

Être pour ou contre, là n’est pas la question ! Après tout, il faut l’avouer, n’est-ce pas justement ce qui fait leur beauté ? Retirez la chirurgie esthétique aux brésiliennes ou le tailleur Chanel©®tm aux parisiennes, elles perdent toutes deux leur intérêt ! La québécoise, elle, a son chignon !

Et puis, il suffit de s’imaginer, tout émoustillé, voir sa blonde se détacher, rien que pour vous, les cheveux tombant sur les épaules nues, et de sourire à cette nuit de plaisir avant de vous endormir paisiblement à ses côtés, et finir, dans la nuit, étouffé par le cheveux posé sur votre nez !!! Ce n’est pas un reproche, mais une constatation… !

Gardez votre chignon, mesdames québécoises, c’est ainsi que l’on vous aime.

Et quant à vous, lecteur, avec ou sans chignon ? N’hésitez pas à laisser vos commentaires !

1 comment

  1. mylene madore

    Je te dirais avec chignons, comme ca nos cheveux de pogne pas dans le vent, ni se retrouve dans notre bouche quand on mange et ni dans la toilette si il son long jusqu’au fesse! Bonne journee et continue tes beaux ecrits!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>