«

»

déc 02

Le Crépuscule de l’Illusion

Il souffle des visageswheatfield with crows de Vincent Van Gogh

Au faciès changeant

Des traits à peine esquissé

Nul sourire réconfortant

Juste le regard glacé,

des limbes du Crépuscule.

L’aube s’ouvre sur fond de musique

discordante.

Le sommeil sacré s’efface

lentement.

Déjà l’Illusion disparaît

Laisser place à la réalité.

Dans son crépuscule, myriade de couleur.

Les stores, définitivement baissés

Transparaît la foule de ces nouvelles journées.

A jamais coincé,

Entre chien et loup

Perdure la sensation

Agréablement désagréable

De n’être qu’un fou

Dans un univers névrosé.

Derrière les verres teintés

D’espoir scintille

Les lucioles du rêve incompris

Fourmille de mille raisons

Sous les draps de lins

Écorche la peau

Lacère les sens

Écrase les esprits

La conscience salope

Efface les restes

De ces visions fugitives

D’une réalité entendue

Par delà.

Par delà.

Arrache des lambeaux de son propre corps !

Arrache des lambeaux de sa propre mort !

Fouille, cherche, fouille, creuse, avale, avale, mâche et ronge, mâche et ronge. La vie pulse sous la couche putride.

Une vie entière contenue dans une seule petite minute d’éternité !

Laissez-moi mon illusion !

Laissez-moi mon Illusion.

Visages à peine esquissés

De traits changeant

Sur les limbes immenses

D’une conscience endormie

Voici venir le jour nouveau

sur les restes de l’ancien.

Il décède chaque matin,

l’envol de l’esprit

L’âme de l’Illusion,

dans ce chien et loup

N’existe qu’un fugace moment

Offre à mon cœur lourd

Cette vision

Fugitive

Rapide

Fugace

Terrible

D’une Fontaine

Blanche

Lumineuse

Créatrice

Mortelle

Qui jaillirait

De mes reins

De mes mains

Mais le monde bat son plein

Le Crépuscule terminé

La nuit ensoleillée

Vibrer mon cœur,

d’une mélancolie de bonheur.

A attendre, d’insomnie

L’aube du sommeil

Et retrouver

Pour un moment, un seul moment

Oui, retrouver

Pour un moment, un simple moment

L’extase d’être au centre

De ma propre folie

Ici-même

Endroit précis sans lieu

(U-Topic)

Ici-même

Dans le Crépuscule de l’Illusion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>